[Scène] Lyrique
Haendel, Giulio Cesare in Egitto Zürich Opernhaus 2005
Tous les chemins ne mènent pas à Rome…
par Bernard Halter (06/04/2005)

"le Ptolémée de Martín Oro laisse apparaître une vigueur et un mordant tout à fait opportuns qui se marient sans faire ombrage à un chant élégamment projeté, nuancé et solaire"

 

Zürichsee-Zeitung

4. 4. 2005 / Werner Pfister

Halbszenisch - ganz musikalisch
Georg Friedrich Händels «Giulio Gesare in Egitto» neu am Opernhaus

"Auf ägyptischer Seite führt Martín Oro als Tolomeo nicht nur einen hervorragend fokussierten Countertenor ins Feld, sondern auch komödiantische Spiellust"

 

 

 

 

 

 

 

 

BERNE
28/09/2004

Georg Friederich Händel (1685-1759)

Giulio Cesare in Egitto

Martin Oro (Giulio Cesare),
Andreas Spering, direction musicale
Jakob Peters-Messer, mise en scène 

"Dans le rôle-titre, vu les circonstances de son engagement, le contre-ténor Martin Oro (Giulio Cesare) tire admirablement son épingle du jeu. Depuis la fosse d'orchestre, il projette sa voix dans l'espace du théâtre bernois sans la moindre faiblesse. Certes, le décalage avec son "concertant" et avec la scène déstabilise le spectateur qui entend mais ne voit pas chanter. On peut imaginer qu'au milieu de l'orchestre, les yeux voyageant du chef à la partition, de la partition à la scène, de la scène au chef, il ne lui reste que peu d'espace pour amorcer une réelle interprétation et caractérisation du personnage. Mais le son, le ton sont là. Quand il s'engage dans le sublime air Va tacito e nascosto, accompagné par l'exceptionnel corniste Olivier Darbellay, le contre-ténor argentin s'envole vers la perfection"

Jacques SCHMIT- Forum Opéra